Livre d’or

Écrivez un nouveau message dans le livre d'or

 
 
 
 
 
 
 

Les champs marqués avec un * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Pour des raisons de sécurité, nous sauvegardons votre adresse IP 54.81.46.194.
Il se pourrait que votre message n’apparaisse dans le livre d'or qu’après que nous l’ayons vérifié.
Nous nous réservons le droit de modifier, de supprimer, ou de ne pas publier les messages.
AuréliaAurélia a écrit le 19 août 2016 à 4:33:
Tout d'abord, je voudrais vous remercier pour ces 5 années ( Raly, Prépa, 3 terminales et oui !!) de découvertes, de partages, d'efforts, de persévérance...Aujourd'hui, 2016, j'ai eu mon bac L qui a été long à atteindre mais finalement obtenu grace au travail et la patience. J'ai eu des moments de doutes sur cette dernière année, car je pensais que mon année de bac était celle de 2015 et rien d'autre. J'a eu du mal à me remettre de mon échec au rattrapage et j'en ai pas gardé un très bon souvenir. Malgré cette reprise un peu morose, je me suis rendu compte de mon amélioration dans mon travail et je me suis dit que cette dernière année sera une année de réussite et qu'enfin je pourrais y croire. Les mois ont passé et le 5 juillet 2016, je suis admise, sans mention mais j'ai eu mon bac tout de même 🙂 . J'ai enfin accomplie un de mes premiers souhaits et maintenant je n'ai plus peur des échecs car je sais qu' un jour ou l'autre on finit par avoir ce que l'on veut. Merci pour tout, je ne vous oublierai jamais.
CessyleCessyle a écrit le 6 mars 2016 à 7:29:
Mes trois années au Micro-Lycée de Sénat me paraissent tellement loin ! Et pourtant, mes souvenirs restent intacts comme si j’avais quitté le MLS hier ! Je me souviens de la rentrée, au bout d’une demi-journée, avoir déjà envie d’arrêter et de rentrer chez moi. Je me souviens de la première journée d’intégration, où au bout de 5 minutes de marche à ronchonner, Odile m’a dit que j’étais la râleuse. Et je me souviens, l’année suivante, lors de la journée d’intégration, Vérane et moi ne voulions pas faire la randonnée, Luc nous avait dénoncé : « Elles sont cachées derrière l’arbre ». On restait campée derrière l’arbre, inconcevable pour nous de faire la randonnée, ce qui avait énervé Christiane. Je me souviens aussi de Sophie, qui venait me chercher dans le fumoir pour aller en cours d’arts plastiques, et à qui je disais : « Je fais une pause avant d’aller en cours », au bout de 20 ou 30 minutes de cours : « Je fais une pause, je reviens ». Répétition de la scène à chaque cours. Ignorer ses conseils, puis, à quelques semaines du bac, se retrouver totalement débordée ! Je me souviens aussi d’un matin où Anne m’avait appelée pour me demander pourquoi je n’étais pas en cours, et que je lui avais répondu que j’arrivais bientôt, alors qu’en réalité j’étais encore dans mon lit. Je me souviens aussi de toutes ces fois où mon père me poussait à aller en cours. Je me souviens des épreuves anticipées du baccalauréat, ce premier jour où je n’avais pas réussi à faire mon créneau et que j’avais laissé une feuille sur mon pare-brise « Mal garée, mais je passe le bac ». Je me souviens de l’oral de français, avec le texte : Bateau Ivre, de Rimbaud. L’angoisse, les larmes. Dire : « Je préfère avoir zéro que de faire l’oral ». Cette patience infinie de cette enseignante qui a tout fait pour me rassurer et m’aider. Je me souviens de toutes ces sorties théâtre, les sorties musée. Ce fauteuil rouge sur lequel j’ai passé beaucoup de temps, le canapé si confortable. La création du « tableau des lamentations », pour qu’en plus de râler à l’oral, on puisse aussi râler à l’écrit ! Tous les ateliers d’écriture, ce moment qu’on attendait avec impatience. Tous les : « François, tu m’attends pour aller fumer ?! ». De toute les fois où j’ai dit : « C’est la fin du cours », « C’est l’heure », « Le cours est terminé », « C’est l’heure de la pause »… On ne va pas se mentir, j’ai eu du mal à raccrocher au début. J’ai eu du mal à prendre la scolarité au sérieux. Puis, avec le temps et votre accompagnement, j’ai trouvé ma place, et j’ai trouvé l’envie de travailler, l’envie de venir en cours. Et pour finir, j’ai eu du mal à partir. Le Micro-Lycée de Sénart, c’est raccrocher, mais à la fin il faut s’en décrocher, et ce n’est pas toujours facile, cela devient comme une deuxième famille. Aujourd’hui, c’est en licence de Lettres Modernes que je continue mon chemin. Je me souviens du rendez-vous avec les directeurs du département de lettres. Le 17 avril 2013 à 13h. L’appréhension qui me coupait le souffle devant l’établissement, les dizaines d’étudiants dans le hall. La timidité qui s’imprégnait de chacune de mes questions. Mais surtout, le moment où je me suis levée, dirigée vers la porte, pleine d’énergie et de volonté. L’enthousiasme et l’optimisme débordant que j’écrivais en message à Anne. Ma joie, le lendemain, de raconter ce rendez-vous aux profs. Je me souviens des photos sur le site de l’université, j’avais vu qu’il y avait un escalator. Et chaque fois que je parlais de cette licence et de cette université, je n’oubliais jamais de dire : « y’a un escalator ! ». L’escalator n’a jamais fonctionné… Mais bon, on va dire que c’est mon sport du matin, ça remplace le nombre incalculable de cours de sport auxquels je ne suis pas allée… Les premiers mois à l’université ont été difficiles, d’où le nombre de fois où je suis venue chercher de l’énergie, du réconfort, et de la motivation au Micro-Lycée. Longtemps, j’ai eu du mal à trouver ma place. J’ai eu du mal à me détacher du Micro-Lycée au début. Puis le temps a fait son affaire. Aujourd’hui, tout ça ne me manque plus, même si parfois j’ai un petit coup de nostalgie. Ces années m’ont tellement apportées. Le MLS, les profs, les autres élèves… En vous quittant, je pensais que j’étais totalement armée, que j’avais tout ou presque tout appris sur la motivation, la persévérance, sur moi-même. Pendant deux ans, j’ai eu l’impression de monter quelques marches, mais l’idée de faire du sur-place était très (trop) présente dans mon esprit. Aujourd’hui, j’ai compris que j’avais beaucoup appris aussi après le Micro-Lycée. Des fois, je me demande à quoi bon continuer, puis je me souviens que j’ai galéré au Micro-lycée, que ce n’était pas facile tous les jours, mais que malgré cela, j’ai eu mon bac. Alors, peut-être que pour cette licence ça sera pareil. Ce n’est pas facile tous les jours, mais j’y arriverai ! Pendant les moments de doute et de démotivation, je repense au MLS, au chemin traversé, ça me donne la force de continuer. Le chemin parcouru à vos côtés m’a aidée à continuer mes études, à voir un avenir. Je vous remercie pour toute la confiance, pour tous les conseils que vous m’avez donnés. Je vous remercie de m’avoir parfois « engueulé », d’avoir mis les points sur les i lorsque je faisais n’importe quoi, de m’avoir aidé à me remettre dans le bon chemin. Mes trois années au Micro-Lycée m’ont tellement apportées, tant au niveau scolaire que personnel. Cela a été un beau tremplin, grâce à vous j’ai pu rebondir. Et aujourd’hui, c’est à l’université que je continue d’apprendre, toujours sur le plan scolaire et personnel. Sincèrement, en quittant le MLS, je ne pensais pas m’épanouir ailleurs, aujourd’hui même si je n’ai pas toujours l’impression de m’épanouir à l’université, j’ai compris que la route n’était pas terminée, j’ai encore tellement à apprendre. J’apprends chaque jour d’avantage entre les murs universitaires. Je n’aurai jamais pensé cela, mais l’université a aussi été un établissement de raccrochage scolaire pour moi. Peut-être parce que je suis tombée entre les mains de personnes proches de vos valeurs, peut-être aussi parce que j’aime ce que je fais, peut-être parce que j’ai trouvé ma voie. On m’apporte d’une manière différente, mais tout autant que vous m’avez apportés… J’ai un milliard de choses à vous dire, un milliard de merci à vous écrire... On se sent un peu redevable au Micro-Lycée, lorsqu’il nous a permis de se reconstruire et de continuer sur une belle route. Il y aura toujours une place particulière en moi pour le Micro-Lycée de Sénart.
HélèneHélène a écrit le 12 septembre 2015 à 4:35:
Je n'ai pas eu mon bac avec le Microlycée, mais j'y ai trouvé ma voie. C'est sûrement le plus important. Ca m'a mis une grosse claque le MLS : je me suis dis que je ne pouvais pas me laisser couler et attendre qu'on me repêche, alors que j'ai les capacités de me sortir toute seule de mes problèmes. Ca m'a réconcilié avec l'école, avec les profs. Et ça a enterré l'échec passé, je me suis dis que je ne pouvais pas rester sur une déception. L'année qui a suivi, dans une autre école, je n'ai jamais autant subi l'école, j'ai fini l'année avec un petit 10,7 de moyenne, j'en étais tellement fière... Aujourd'hui, je suis à la fac, je vis moins passivement ma scolarité, je suis acteur de ma réussite et c'est ce que j'ai compris au MLS
ElodyElody de yerres a écrit le 3 septembre 2015 à 7:24:
dans quelques jours, c'est ma rentrée mais pas au MLS mais à la fac, dans la cours des plus grand encore! Pour ce livre d'or, il fallait que je laisse la petite dédicace qui fait sourire. Merci à toute l'équipe, merci pour votre soutient, pour votre aide, merci de m'avoir aidé à raccrocher, de réapprendre à avoir confiance, vous êtes PARFAIT, jamais je vous oublierai, vous marquez votre passage, votre écoute, votre bienveillance, l'espoir que vous offrez et votre investissement est incroyablement wahou, les mots ne sortent pas mais le coeur jaillit dans tous les sens. Sans vous, je ne serai pas ce que je serai devenue, c'est incroyable, vous avez été une belle seconde chance. J'ai un peu les larmes aux yeux, parce que vous me manquez déjà, mais je garde votre force à l'intérieur, à moi d'avancer, et prouver qui je suis, merci encore, un grand grand merci, je vous aime, prenez soin de vous.
Gonga Troteyeko WilliamGonga Troteyeko William de Melun a écrit le 17 mai 2015 à 4:18:
Bonjour à tous j'étais élève du Microlycée en 2004/2005 ma meilleur année scolaire et de très LOIN, j'ai appris énormément de choses, j'ai eu mon BAC qui m'a ouvert et m'ouvre encore BEAUCOUP DE PORTES, le plus important tous ce que j'ai ancré dans mon coeur comme est plus sociable et être ouvert au autres car j'ai fais la connaissance de camarades formidables tous différents en travaillant en unité pour avancé et d’enseignants extraordinaires qui se préoccupais de moi sincèrement en me donnant tous leur attention leurs temps et surtout leur affection et la patience. Le Microlycée a changé ma vie qu'en POSITIF je m'en rends compte 10 ans aprs car j'ai eu l'opportunité de sublimer les principe et enseignements appris, d'abord en mettant en pratique d'être aimant sociable et ouvert à mon prochain car je l'ai vraiment en pratique au microlycée de manière profonde puis 7 ans dans le monde travail par la suite et aujourd'hui je peux ce don et talent travaillé pour moi et surtout pour mon entourage pour transmettre, aider, édifier, accélérer, ma famille, mes amis , mon entourage et les personnes que je ne connais pas encore car je me projette dorénavant vers l'avenir car j'ai aussi décider que le reste de ma vie sera magnifique tant que je suis vivant et que les enseignements du microlycée font parti de mes fondations ancré dans mon coeur. MERCI à Yves, Jacqueline, Martin, Odile, Luc, Eric, Christian, Valérie, Christiane, Marie-Christine, Renaud, Benjamin, Tanner, Laura, Christophe, Shéhérazade, Aurore, Johanne, Océane, Pascal, Guillaume,Cana, Sébastien, Gwenaëlle, Jasmine .Je pense fort à vous tous et pardon pour ceux que j'ai oublié , le microlycée m'a apporté ce que j'aspire a faire aujourd'hui aimé et AIDER mon prochain CONCRÈTEMENT car aujourd'hui dimanche 17 mai 2015 la personne que je suis devenu et ceux que ceux qui me connaissent maintenant vois en moi et les actions et œuvres faites de puis 2005 c'est que maintenant j'ai une partie du microlycée dans mon coeur c'est à dire toutes les personnes rencontrer sont dans mon coeur et bien ancré. QUE LE MICROLYCEE VIVE POUR TOUJOURS SURTOUT EN CE MOMENT ET L'AVENIR pour la nouvelle génération. Je suis microlycéen pour TOUJOURS
AntoineAntoine de Nice a écrit le 7 avril 2015 à 12:52:
C'est une équipe formidable, intelligente, marquante, compétente, performante, souriante, motivante, impressionnante, excellente, intégrante et renversante dans son approche pédagogique avec les élèves. MERCI à tous.
Marjorie MargatMarjorie Margat de melun a écrit le 18 mars 2015 à 11:18:
Souriant, Rayonnant, dans cette nature verdoyante, Exactement, ce que nous rencontrons, au Micro Lycée. Un espace, de travail, de partage, L' Éducation, au delà des murs.. l' Espoir, la confiance en Soi. Votre Écoute, votre Bienveillance, votre Investissement, pour nous..permettre une construction, une co-construction, solide et libre.. De la Joie, du Rire, en ménage prof et élève. Vos heures de travail non regardées..Juste du Don pour des Bacheliers, Juste un Don, pour tous, ceux qui veulent étudier..Oui Romain de Belles amitiés, Oui, Vous êtes Magnifique, Yves, à la racine de cette chlorophylle, Valérie, Luc, tout les profs, .. sur le chemin du Micro Lycée..rencontré et à venir...Le Micro Lycée, Une culture de l' autre, une culture du Beau, un livre qui vaut plus que de l'Or, un trésor du cœur. "Imagine" et kiss à Maryline.
LancryLancry de Combs la ville a écrit le 18 mars 2015 à 5:03:
Vous êtes magnifiques tout comme le sont le travail que vous accomplissez, l'énergie que vous déployez et votre engagement quotidien aux côtés des jeunes ! Alors que le printemps pollinise nos jeunes pousses et qu'il délivre toute sa chlorophylle pour que les espoirs de tous gardent leur couleur nature ! I love you ! Yves
adminadmin a écrit le 18 mars 2015 à 5:03:
Pour les anciens élèves du MLS, voici un nouveau livre d'or, n'hésitez pas à y laisser un petit mot!
RomainRomain a écrit le 18 mars 2015 à 4:48:
Merci Pour votre confiance , vos sourires , votre bonne humeur , vos encouragements , votre travail , vos blagues (dédicace à Olivier et Yves). Pour vos mots les jours ou ça n'allait pas , l'écoute. C'était un réel plaisir pendant trois ans de prendre le chemin du MLS de Sénart. Je n'oublierai jamais les souvenirs que je m'y suis fait , les amis également et l'équipe enseignante formidable que j'y ai rencontré. Merci à tous! Romain
valadiervaladier de varennes jarcy a écrit le 18 mars 2015 à 4:44:
Coucou Anne ! J'ai mis le post du livre d'or sur la page FB A demain Bizzz